debut de
BIOGRAPHIE
8
_
+

    Je savais qu'un garçon du lycée savait très bien dessiner. Un jour mon patron me dit "mais Nezir, qu'est-ce que tu fais ici ? Ton esprit est ailleurs, tu dois retourner à l'école, à tout prix". Mais il connaissait mon père, ce n'était même pas la peine de lui parler, sa réponse catégoriquement "non !"
     
Dessiner Texas, Tommix, revolver, épées, les scènes de guerre ou autres choses ne m'intéressais plus. Le matin et le soir je me suis planté devant le lycée pour voir la fille aux yeux bleus. Je l'a voyais souvent entourée de ses camarades, filles et garçons. Avec mes sales vêtements de travail, pour qu'elle ne me remarque pas, je me cachais toujours derrière un mur ou des voitures. Je connaissais malheureusement personne au lycée. Tous mes amis étaient comme moi. Nous étions desidement parmi les malfaiteurs, les jeunes non fréquentables.


the blue-eyed girl
Même aux pires moments de ma vie, je n'ai jamais arrêté de dessiner. Dans notre atelier de menuiserie, des milliers de morceaux de bois sont passés d'abord entre mes mains avant devenir, des portes, des fenêtres ou encore des armoires. Je dessinais partout et aussi le nom de mon amour qui fraîchement, débarquait dans mon cœur.

**** Mais l'idée de retourner à l'école est devenue ma première obsession !
****
  
Nezir_1969

Un jour, un gros dossier, gorgées de dessins, de croquis, de bandes dessinées sous le bras, je frappais à la porte de directeur. Il était surpris mais il m'écouta quand même sans me couper la parole. Je lui parlais de ma famille, de mon travail, je lui montrais mes dessins, mes croquis, mes bandes dessinées et je le priais de m'accepter dans son établissement. Il me dit, en souriant, "mais tu es mineur, comment peu-t-on t'inscrire à l'école sans autorisation de tes responsables légaux ? Nous n'avons pas le droit. "

Je savais déjà tout cela. Mais je ne voulais pas baisser les bras, après une heure de discussions
il fut convaincu.


Nezir_1969