Dr. Paolo RIZZI    (Critique d'art)
Venezia _ ITA


    Un nu féminin est devant nous en position offerte, entouré d'une mystérieuse lumière azur : il semble sortir d'un tableau du XVième siècle, nordique et maniéré. Mais voici que quelque chose nous frappe : à une épaule, dessous le sein et le pubis sortent d'étranges petits tubes, filaments vermiformes qui semblent faits de plastique
   Le contraste : c'est la caractéristique de cet artiste turc dérangeant qui pour la première fois, après avoir passé six ans entre l'Autriche, l'Allemagne et la France, vient chez nous exposer à Venise.    
Une présence neuve et originale, qui ne peut laisser indifférent car elle touche aux glandes vitales de l'homme d'aujourd'hui.   
    Nézir peint regardant des anciens, mais l'esprit se tourne vers la condition, à la fois donc tragique, d'une humanité "lacérée" entre tension humanitaire et attraction technologique. Il a baptisé sa peinture "physiomécanique". La physiologie de l'homme est en effet contaminée par une sorte de lèpre mécanique, qui s'insinue (ce sont fins tubes de plastique, pulseurs, manomètres, interrupteurs, étranges manomètres, leviers métalliques) sur la peau se substituant presque aux faisceaux détériorés et chauves. Quelque chose qui met le monstre technologique à l'intérieur de l'homme, en faisant une excroissance rocambolesque. Tout ceci Nézir l'obtient en soulignant, en restant dans le cur de la peinture, donc en écartant maquillages et artifices techniques des néosurréalistes à la mode. Comment dire : Nézir peint sérieusement, suivant la grande tradition européenne.
    Certains tableaux m'ont surpris et certains dessins exécutés lorsque Nézir était jeune peintre d'origine Kurde, à Tatvan (Est de l'Anatolie), sans contact avec le filon du matérialisme allemand du milieu du XVième siècle. Son séjour de quatre ans à Vienne, le fascinera. Évidemment, il y avait une affinité interne, quelque chose qui le poussait à écarter toute la tradition orientale pour s'insérer dans les visqueux méandres d'un nordicisme fabuleux .